Actualités

Maincare : un acteur majeur de la e-santé en France au service des professionnels de la santé

Mardi 13 juillet 2021 Actualités

Editeur majeur de solutions digitales pour le monde de la santé, Maincare accompagne les établissements de santé et les GRADeS (Groupement Régional d’Appui au Développement de la e-Santé) dans leur transformation numérique avec pour objectif ultime de simplifier le quotidien des professionnels de la santé. Entretien avec Olivier Barets, Directeur Marketing Produits chez Maincare

Pourriez-vous présenter votre société et les solutions que vous proposez ?


Maincare est présent sur le marché français depuis plus de 20 ans et accompagne aujourd’hui 1000 établissements de santé dans leur transformation numérique avec l’aide de ses 700 collaborateurs. La transformation numérique des acteurs de la e-santé par la fourniture de solutions et les services associés constituent le coeur même de notre métier. Pour cela nous associons les professionnels de la santé tout au long de notre processus industriel, de la conception au déploiement au plus proche des usages. Nous pouvons dire que nous sommes un acteur global du numérique en santé car notre offre logicielle couvre aujourd’hui la quasi-totalité des besoins numérique des établissements de santé et des territoires :
  • les fonctions supports des établissements : gestion administrative du patient, facturation, gestion économique et financière, ressources humaines ou encore logistique ;
  • la production de soins au travers du DPI concentrant l’ensemble des informations médicales et de production de soins dans le cadre de la prise en charge des patients à l’hôpital. Nous fournissons aussi des logiciels de gestion des urgences, de l’imagerie médicale, de la dictée numérique et reconnaissance vocale…, et couvrons ainsi tout le chemin clinique du patient ;
  • enfin, la coordination des acteurs de santé autour du patient tout au long de son parcours que ce soit à l’hôpital mais aussi en médecine de ville, avec des solutions de télémédecine, d’appui à la coordination de situation complexe pour les pathologies chroniques entre autres…

De plus, pour construire une relation partenariale durable avec nos Clients, nous avons créé il y a quelques années notre propre cabinet de conseil en stratégie e-santé (Azelio Conseil) ainsi que notre agence digitale (Digital Initiative). En effet, la transformation numérique pour nos Clients n’est pas uniquement technologique mais est aussi liée à des enjeux de gouvernance, d’organisation, de communication, d’usage des logiciels et de stratégie. Ce positionnement unique nous permet d’accompagner nos Clients sur toute la chaine de valeur du numérique.
 

La crise sanitaire du coronavirus a-t-elle impacté vos activités ?


Concernant la crise sanitaire du coronavirus, elle a comme pour beaucoup d’entre nous fortement impacté notre activité. D’une part, au tout début du premier nous avons vu naître un emballement important de la demande pour des services que nous proposions déjà depuis quelques années comme la télémédecine, la téléconsultation ou ou le télé suivi : autant de solutions dont Maincare a dû accélérer la mise à disposition auprès de ses clients en cette période inédite ! Pour répondre à cette forte demande, nous avons
lancé dès le mois de mars 2020 une plateforme en mode SaaS appelée MediConsult. Notre plateforme a d’ailleurs été référencée par le Ministère comme solution de lutte contre l’épidémie de Covid-19. Je tiens d’ailleurs à souligner la mobilisation sans précédent des collaborateurs de Maincare afin que les services restent opérationnels pour les soignants et surtout pour lancer en seulement quelques jours la plateforme. C’est la contribution de chaque collaborateur de Maincare à son niveau au “combat” qui se présentait et aussi notre façon d’accompagner nos Clients dans cette phase si compliquée. Le deuxième point est que le constat est sans appel : cette crise aiguë a permis de mettre en lumière l’intérêt de la télémédecine avec une explosion de la demande en vue de pouvoir assurer la continuité de la prise en charge. Aujourd’hui, la dynamique reste encore très forte sur le numérique avec des besoins que nous avions déjà pressentis depuis longtemps autour de la gestion des lits, la téléconsultation et le télé-suivi bien sûr mais aussi dans la relation globale que le patient peut avoir avec tous les acteurs de la prise en charge. Je reste persuadé que le numérique en santé connaîtra un avant et un après Covid car ces nouveaux usages vont sans aucun doute perdurer.
 

Pourriez-vous en dire plus sur votre stratégie de développement et comment se décline-t-elle à l’échelle nationale ?


Les évènements récents ont fait émerger de nouveaux besoins numériques qui nous encourage à renforcer notre offre, notamment autour de la relation hôpital-patient pour faire gagner du temps aux professionnels de santé. De la prise de rendez-vous au partage de documents médicaux et jusqu’au retour à domicile, la digitalisation permettra de conserver un lien continu entre le patient et l’équipe hospitalière. De même, la gestion des lits d’hospitalisation est une demande forte, qui s’est accélérée durant la crise sanitaire afin de piloter en temps réel la disponibilité dans les établissements de santé. Nous disposons déjà d’une solution, mais nous souhaitons accélérer sa mise à disposition pour les hôpitaux en proposant une offre en mode SaaS car les besoins sont urgents, le tout en répondant à la demande des ARS de pilotage de cette disponibilité des lits.
 

Sur quels projets phares travaillez-vous actuellement ?


Nous menons en permanence plusieurs projets pour nous renouveler et répondre au mieux à nos Clients. L’une de nos ambitions pour 2021 est de renforcer encore notre proximité avec nos clients : modalités d’accompagnement revues, fourniture de nouveaux services principalement en mode SaaS pour répondre rapidement à la demande, etc. Nous travaillerons plus particulièrement sur un premier axe, la “digitalisation de la relation Hôpital / Patient” en repensant l’articulation de nos différentes solutions afin de les intégrer au sein d’une offre globale. Nous renforcerons en parallèle les développements autour du logiciel Maincare IC, notre DPI nouvelle génération pour accélérer la mise à disposition de nouvelles versions tout en maintenant le rythme de déploiement chez nos clients. Enfin, nous sommes également fortement engagés dans des travaux avec le Ministère autour du numérique en santé dans le cadre de la stratégie “Ma Santé 2022”. C’est ainsi que nous travaillons avec la DNS (Délégation ministérielle au Numérique en Santé) sur le Ségur Numérique afin de préparer la transformation à venir auprès des établissements de santé et adapter nos logiciels pour répondre rapidement à ces nouveaux enjeux. Nous sommes également engagés dans les travaux de l’ENS (Espace Numérique de Santé). D’une part, nous fournissons des briques logiciels dans le cadre de la “construction” de l’ENS et d’autre part nous participons à l’expérimentation avec l’Assurance Maladie et le GIE SESAM-Vitale pour la mise à disposition d’applications dans le futur “store” de l’ENS. Enfin, nous travaillons avec la DGOS dans l’interconnexion de nos systèmes de prise de rendez-vous avec le SAS Digital (Service d’Accès au Soins), service mis en oeuvre dans le cadre du pacte de refonte des urgences. Comme vous le voyez, nous participons à notre niveau avec les moyens du numérique à la transformation du système de santé Français.
 

A quels nouveaux enjeux les professionnels de santé doivent- ils désormais faire face ?


C’est une vaste question ! Mais avant tout, un nouveau paradigme de prise en charge fondé sur le parcours plus que sur le traitement d’épisodes aigus est progressivement en train de se mettre en place, fortement poussé par les pouvoirs publics. C’est le cas par exemple avec l’exercice regroupé coordonné des professionnels de santé qui ne cesse de se développer à travers la création des MSP, au travers ces CPTS (Communautés Professionnelles Territoriales de Santé) mais aussi avec la création des GHT. Dès lors, il s’agit pour les opérateurs de santé d’organiser les bons soins par les bons professionnels au sein des bonnes structures au bon moment, au meilleur coût et avec la bonne information. Pour nous éditeur, cela nécessite de renforcer l’interopérabilité avec les solutions tierces, mais aussi de proposer des services plus complets couvrant plusieurs maillons d’un parcours de santé, le tout permettant l’accès à l’information en mobilité tout en respectant les impératifs de sécurité et de protection des données. Dans un tel contexte, l’externalisation de l’hébergement est une solution de plus en plus adoptée par les établissements et une nouvelle réponse que doit leur apporter les industriels comme Maincare.
 

Qu’en est-il de vos perspectives de développement à venir ?


Tout d’abord une croissance organique qui passe essentiellement par la création de nouvelles offres logicielles accompagnant nos clients, sans oublier le développement externe et les partenariats que nous pouvons avoir avec des start-up ou d’autres industriels du secteur. Il s’agit notamment du traitement des données, de l’intelligence artificielle.
Enfin notre stratégie s’articule autour d’un seul et même objectif : exploiter tout le potentiel du numérique pour permettre aux professionnels de santé de gagner du temps dans l’exercice de leurs fonctions. Cela se traduit à la fois par une parfaite compréhension de leur métier, mais aussi par l’intégration des dernières avancées technologiques afin que le numérique ne soit plus perçu comme une contrainte mais bel et bien comme une véritable source de valeur ajoutée.
Je souhaite être rappelé(e)
Je souhaite être rappelé(e)