Actualités

Comment le programme Prédice s’est adapté à la crise du Covid19

Mardi 16 juin 2020 Actualités

La plateforme régionale de santé numérique Prédice, développée par l’Agence régionale des Hauts-de-France en partenariat avec Maincare Solutions, était en pleine mise en oeuvre quand la crise du nouveau coronavirus a frappé. Très vite, l’équipe a reconfiguré ce déploiement pour aider en urgence les professionnels de santé et les établissements à gérer la crise.

Lorsque les premiers cas de patients apparaissent dans l’Oise, fin février, les médecins généralistes interpellent l’ARS des Hauts-de-France via l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) des médecins. « Le besoin de téléconsultation était urgent », rapporte Gwen Marqué, directeur adjoint de la stratégie et des territoires à l’ARS. Priorité est immédiatement donnée à la mise à disposition des généralistes du département de ce service qui était en cours de déploiement sur la plateforme Prédice. « Nous avons très tôt compris que la téléconsultation était indispensable pour protéger les professionnels de santé et les patients », poursuit-il. 


Des téléconsultations étendues aux autres professionnels de santé

Alors que la vague gagne du terrain, l’ARS étend en quelques jours la téléconsultation à l’ensemble des généralistes de la région pour prendre en charge les personnes atteintes du Covid-19 ou suspectées de l’être, mais aussi tous les autres patients, notamment les personnes fragiles contraintes de ne pas quitter leur domicile. « Nous avons également ouvert le service aux sages-femmes libérales pour permettre aux parturientes de rester chez elles », indique Gwen Marqué. Des structures en charge de personnes précaires y ont recours à leur tour, tout comme les centres de protection maternelle et infantile (PMI) ou des médecins du travail. On peut aussi ajouter le Réseau Sourds et Santé qui va utiliser Prédice pour réaliser des téléconsultations de sourds et de malentendants. Un tiers traduit les échanges par visio en langue des signes. Et il ne faut oublier les Ehpad de la région qui ont pu bénéficier d’un dispositif de téléconsultation des personnes âgées avec leur médecin traitant. D’autres professions ont peu à peu fait remonter des besoins similaires, comme les infirmières et les orthophonistes pour les sorties de réanimation. Début mai, ce ne sont pas moins de 50 000 téléconsultations qui ont ainsi pu être réalisées dans les Hauts-de-France grâce à Prédice.


Ouverture du télésuivi

Un autre service a été ouvert en urgence, le télésuivi au domicile des patients atteints de Covid-19 sans gravité, mais nécessitant une surveillance médicale. Ce télésuivi, basé sur la solution de gestion des parcours de Maincare Solutions, peut être réalisé par les médecins et les infirmières de ville, mais également par l’hôpital. Une vingtaine de questions sont envoyées deux fois par jour aux patients par SMS et/ou par e-mail. L’état de santé du patient est évalué par niveau de gravité à partir d’un algorithme basé sur les réponses apportées, déclenchant automatiquement l’envoi d’un message en cas de dégradation de la situation pour que le patient contacte le centre 15. Gwen Marqué souligne l’apport des infectiologues, des urgentistes des deux CHU et des URPS médecins et infirmiers de la région dans l’adaptation de la solution : « Lors de son paramétrage, ils nous ont sensibilisés à la nécessité de prévenir les patients de l’importance de contacter sans délai les urgences, s’ils ne se sentaient pas bien, sans prendre le temps de renseigner tout le questionnaire. » L’ARS va continuer à développer la solution en lien avec les professionnels de santé. « On peut saluer leur implication, alors que nous avons travaillé dans des temps resserrés », se félicite le responsable de l’ARS des Hauts-de-France.


Un partenariat dynamique avec Maincare Solutions

Dès le début de la crise, Maincare Solutions s’est mis au diapason des besoins émergents en urgence autour du programme Prédice, dont le déploiement a démarré fin 2019. « Ils ont été très présents et réactifs pour nous aider à relever les défis, tant sur les aspects métiers en discutant avec les professionnels de santé que sur le volet technique et numérique », rapporte Gwen Marqué, directeur adjoint de la stratégie et des territoires à l’ARS des Hauts-de-France. « Avec Maincare Solutions, nous avons cette habitude de travail en mode partenarial qui nous permet d’être opérationnels rapidement en front-office, tout en assurant la solidité de la plateforme en back-office pour garantir la disponibilité des services fortement sollicités en période de crise », complète-t-il. Cette collaboration est à l’image de la plateforme Prédice qui se construit avec l’ensemble des acteurs du sanitaire, du médico-social et du social de la région des Hauts-de-France ainsi qu’avec le Groupement de coopération sanitaire Ameitic et le Groupement régional d’appui au développement de l’e-santé (Grades), le Groupement d’intérêt public Sant& Numérique Hauts-de-France. Maincare Solutions accompagne aujourd’hui huit autres régions dans la gestion de la crise, notamment via sa plateforme dédiée MediConsult qui intègre les services de téléconsultation et de télésuivi.

En savoir plus

Je souhaite être rappelé(e)
Je souhaite être rappelé(e)